Que se passe-t-il dans notre corps lorsque l’on prend du Dianabol ?

Le Dianabol, stéroïde anabolisant qui séduit les sportifs et culturistes a un
mode d’action et des effets plutôt fascinants voire inquiétants sur le corps humain.
Le methandrostenolone, appelé Dianabol ou D-bol, est en fait une modification
synthétique de l’hormone sexuelle masculine, la testostérone. Nous allons expliquer
plus en détail son mécanisme.

dianabol fitness

Dianabol

Durant une séance de sport, le Dianabol va agir grandement sur la synthèse
des protéines et la fixation de calcium, ce qui va optimiser le développement de
tissus musculaires plutôt rapidement. Cela permet à notre organisme de produire
plus rapidement de nouvelles cellules et d’accélérer notre métabolisme. Il favorise
également la rétention de l’azote dans nos muscles, qui en sont composés à 15%.
Retenir cet azote permet d’empêcher la destruction de tissus musculaires ce qui
stabilise donc la masse musculaire. Cependant, le Dianabol va par la même action
diminuer la respiration cellulaire et la production de globules rouges et provoquer
une rétention d’eau et de nombreux effets secondaires que ces consommateurs ne
prévoient pas forcément.

Le Dianabol est synthétisé à partir d’une hormone sexuelle et cela a aussi des
conséquences sur le corps humain : il arrive qu’il soit métabolisé en estradiol dans le
corps et qu’ironiquement des effets oestrogéniques apparaissent alors chez
l’homme. Les taux d’oestrogènes chez les hommes peuvent exploser ce qui en plus
d’une hypertrophie mammaire peut enclencher une rétention d’eau : cette rétention
pourra donner l’impression d’une masse musculaire augmentée ce qui ne sera pas le
cas. En résumé, le Dianabol fait apparaître des caractéristiques féminines chez les
hommes, les “Man Boobs” ou hypertrophie mammaire par exemple, et des
caractéristiques masculines chez les femmes. Plutôt perturbant.

Lisez:  Une alternative au Dianabol pour la musculation : le D-Bal

Le methandrostenolone déclenche une autre réaction intéressante et assez
surprenante dans le corps humain : il augmente notre taux d’insuline. Cette
augmentation a en général un effet très remarqué sur l’énergie du consommateur et
son endurance. Ces performances sont plus longues et plus satisfaisantes pour lui
grâce à l’augmentation de ce taux d’insuline.

Malheureusement outre les bienfaits précédemment cités, la prise de
Dianabol augmente la pression sanguine ce qui conduit à long terme à de
l’hypertension artérielle et à des problèmes cardiovasculaires. Pire encore, cet
anabolisant handicape dramatiquement la production de testostérone qui chute
d’environ 40 %. Il paraît bête de consommer un dérivé de la testostérone sachant que la production naturelle de testostérone de notre corps diminue.

La longue liste d’effets secondaires du Dianabol devrait suffire à stopper les
adeptes de ce produit. Outre les modifications du code génétique qu’il induit, les
risques de cancers, d’infertilité, de troubles hépatiques et autres, le bilan semble
plutôt lourd à porter pour quelques kilos de muscles. Pour les fans de musculation, il
reste toujours son alternative légale et 100% naturelle : le D-Bal.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error: Alert: Content is protected !!